dimanche 10 juillet 2011

Le Mur, le Kabyle et le marin, d'Antonin Varenne

Encore une production 2011 de très grande qualité, publiée aux Éditions Viviane Hamy. Le Mur, le Kabyle et le marin, d'Antonin Varenne est un roman noir intéressant à plus d'un titre. L'histoire, pour commencer, ou plutôt les histoires captivent indépendamment de l'intrigue qui les relie. Quel est le rapport entre ce flic des années 2000, boxeur en fin de carrière, et ces personnages traumatisés en pleine guerre d'Algérie ? Je ne me suis pas posé la question, ou du moins cela n'a pas dérangé ma lecture jusqu'au troisième tiers du livre où ce rapport apparait : le parcours du Mur (le boxeur) et les atrocités commises bien avant celui-ci en Algérie (en lien avec le Kabyle) forment deux récits "auto-suffisants" et prenants en eux-mêmes. Puis arrive le marin, le lien se fait et des personnages jusqu'alors en second plan vont prendre toute leur importance. En lisant la post-face (ne pas le faire avant de lire le roman !) on comprend qu'une large part du livre reprend des faits réels, mais la précision n'est pas fondamentale : tout sonne parfaitement juste, documenté et du même coup terriblement crédible. Ces trois histoires en une sont écrites dans un style sobre et efficace. Les événements les plus anciens (Algérie) sont relatés au présent, tandis que ceux du "présent" le sont au passé : le lecteur lira les scènes concernant la guerre d'Algérie comme un reportage, dans la peau du héros, tandis que les événements du présent et le dénouement deviennent plus fictionnels. Tout ceci fait de ce roman un grand livre, passionnant et "cultivant".
Excellent !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire