mardi 8 mai 2012

Le crépuscule des Gueux, chroniqué sur Bibliofractale

Une chronique du Crépuscule des Gueux qui fait chaud au cœur, signée Christine Laverne, sur Bibliofractale : [...] Il y a dans ce livre quantité de petites phrases marquées au coin du bon sens. Ou justes. Ou drôles. Ou tendres. Ou plus souvent le tout à la fois. Les titres des chapitres sont à eux seuls de véritables pépites. Alors, les chapitres eux-mêmes… Je ne vous raconte même pas. [...]
C'est à lire ICI.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire